Rechercher
 
Fermer

Réseaux sociaux
brèv@gir
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
yGhP
Recopier le code :
Qui sommes nous ?

Adhérer

Jurisprudence

 ↑  
Revue de presse

Du meilleur, du moins bon et du pire

 ↑  
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Nouvelles
     Suite à l'échec de la réunion du mercredi 27 mai, une nouvelle date a été posée, le 22 juin prochain. La situation est très tendue et tenant compte de la détermination du coté patronal à sévir sur ce dossier, l'avenir ne présage rien de bon! 
     Il y a tout le spectre de la fusion Agirc-Arrco qui pourrait fragiliser le statut des cadres mais aussi ce souhait de porter définitivement le départ à la retraite à 67 ans. Chaque salarié pourrait partir plus tôt mais le versement de la pension complémentaire subirait un abattement dégressif : 40% à 62 ans, 30% à 63 ans, 18% à 64 ans, 2% à 65 ans et 1% à 66 ans. De plus, toute augmentation de cotisations est refusée par le patronat. C'est un mur de protestation syndicale qui s'est élevé face à cette menace. Mais les faits sont là : Un déficit de 8,2 milliards d'euros à l'horizon 2020!
     Cette situation exige des différents acteurs une réflexion des plus sérieuses pour assurer notre fonctionnement par répartition sans léser les salariés de façon inéquitable !   
                                 ... A suivre!

Lire la suite Lire la suite

     Suite à l'échec de la réunion du mercredi 27 mai, une nouvelle date a été posée, le 22 juin prochain. La situation est très tendue et tenant compte de la détermination du coté patronal à sévir sur ce dossier, l'avenir ne présage rien de bon! 
     Il y a tout le spectre de la fusion Agirc-Arrco qui pourrait fragiliser le statut des cadres mais aussi ce souhait de porter définitivement le départ à la retraite à 67 ans. Chaque salarié pourrait partir plus tôt mais le versement de la pension complémentaire subirait un abattement dégressif : 40% à 62 ans, 30% à 63 ans, 18% à 64 ans, 2% à 65 ans et 1% à 66 ans. De plus, toute augmentation de cotisations est refusée par le patronat. C'est un mur de protestation syndicale qui s'est élevé face à cette menace. Mais les faits sont là : Un déficit de 8,2 milliards d'euros à l'horizon 2020!
     Cette situation exige des différents acteurs une réflexion des plus sérieuses pour assurer notre fonctionnement par répartition sans léser les salariés de façon inéquitable !   
                                 ... A suivre!

Fermer Fermer


Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Les syndicats de la FNECS

Syndicat National de l'Encadrement du Commerce

Syndicat National de l'Encadrement des Services
Le SNEC regroupe l'ameublement, l'audio-visuel et équipement ménager, le bricolage, la chaussure, le commerce de détail non alimentaire, le commerce de gros, les grands magasins, l'habillement, l'import-export, le négoce du bois et la vente à distance, ... Le SNES regroupe les prestataires de services, la propreté, les services funéraires, la sécurité, le tourisme et le travail temporaire, les professions libérales, la coiffure, ...

Détail des conventions collectives attachées à chaque syndicat